Skip to content

generationzerowatt.be

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

ACTION – Gérer les chauffages électriques

Supprimer les appoints de chauffage électrique (chaufferettes)

La présence d’une chaufferette dans un local est un indicateur d’inconfort… Un occupant a froid. Il est vrai que notre corps rayonne vers les parois froides, … froides parce que non isolées ! Tout particulièrement, le simple vitrage est une source d’inconfort courante.

On peut dès lors envisager :

  • De demander au technicien de résoudre le manque d’apport de chauffage, souvent lié à une mauvaise distribution hydraulique (l’eau arrive mal dans les derniers radiateurs,… on peut alors freiner le passage de l’eau dans les premiers radiateurs pour équilibrer le réseau).
  • De demander au technicien  de placer une isolation complémentaire sur les parois du local. Par exemple, un survitrage en plexiglass (30 €/m²) ou l’isolation d’un mur pignon (40 €/m² par l’intérieur ou 150 €/m² par l’extérieur)… 
  • A noter que la pose d’un film plastique isolant  thermo-rétractable peut-être réalisé avec les élèves. Il crée une isolation par le film d’air piégé… Trop fragile dans une classe, il sera utile dans un bureau ou une bibliothèque par exemple.
  • Placer un thermomètre (à affichage électronique) dans le local pour objectiver l’inconfort (quelle température ? à quel moment de la journée ? lorsqu’il y a du soleil au Sud ?…). Ces informations aideront le technicien à mieux comprendre l’origine de l’inconfort

Gérer le chauffage des classes « containers

On rencontre souvent un chauffage électrique dans ces locaux dits « provisoires ».

Une école est inoccupée les 3/4 du temps ! Durant la nuit, les week-ends ou les vacances, on peut arrêter totalement le chauffage, en conservant une simple sécurité hors-gel s’il y a présence d’eau. Une horloge dans le coffret électrique ou un thermostat programmable relancera le chauffage, … dès 5 h du matin le lundi si nécessaire ! La remise en température sera faite ainsi avec le tarif de nuit.

A défaut, il est urgent d’investir dans la régulation de l’installation : c’est l’investissement le plus rentable !

Comment savoir si le chauffage est bien coupé et non «ralenti» le week-end ?

Poser  un simple thermomètre à minima-maxima (très bon marché, vendu comme thermomètre de météo dans les grandes surfaces !) sur un radiateur et analyser le lundi matin la température minimale mesurée. Si la température minimale mesurée est de 25°C, le chauffage n’a jamais été coupé !

[themify_box style=”gray warning”]

Un bruit circule parfois comme quoi il vaut mieux garder le bâtiment à 16°C la nuit et le week-end: «… sinon cela coûtera bien plus cher de remettre le chauffage en température le lundi matin ! ».

C’EST FAUX !

Sur le plan énergétique, il est prouvé qu’il faut couper l’installation de chauffage totalement en période d’inoccupation. C’est ainsi que l’on fera la consommation la plus faible… même si effectivement il faudra recharger les parois le lundi matin. Vu la faible inertie de ces locaux, cela ira vite  🙂 !

[/themify_box]

 

Fonds européen agricole pour le développement rural: l’Europe investit dans les zones rurales.